Portrait

Interview – Léonie PINGEOT, Directrice de La Comédie Framboise

13 octobre 2020

“Je m’appelle Léonie Pingeot, je suis comédienne de formation et metteure en scène depuis 14 ans. J’ai été formée à l’école Claude Mathieu en tant que comédienne. La compagnie que j’ai créée en 2006 s’appelle La Comédie Framboise, et compte plus de 6 créations.

La compagnie s’appelle Comédie Framboise en hommage à Boby Lapointe, l’auteur de ma toute première création : Jeux de mots laids pour gens bêtes. Un spectacle musical adapté des chansons et textes de Boby Lapointe ! La ligne artistique de la compagnie est d’allier le théâtre, la musique et la danse au service d’un univers où l’émotion passe avant tout par le rire, pour offrir un théâtre à la fois drôle, populaire et exigeant.”

Qu’est-ce qui vous fait vous lever le matin ?

“Avant toute chose : l’odeur du pain grillé !
et forcément avec les métiers que l’on fait, c’est l’envie de créer, toujours trouver de nouvelles idées, se diversifier… Continuer d’exister sur la scène culturelle !”

Qu’est-ce que vous préférez dans votre travail ?

“Je pense que j’adore diriger des comédiens. Et puis, bien sûr tout le travail en amont de création : penser un spectacle; un décor; une dramaturgie… des moments toujours très vertigineux, parce qu’il n’y a rien et qu’il faut créer. Ce sont les moments que je préfère !”

Quel a été votre projet préféré à La Comédie Framboise ?

“Question piège… compliqué de répondre puisque mon projet préféré est toujours… le suivant. Celui pour lequel je me prépare au quotidien, à l’instant t. J’en ai des préférés, mais pour des raisons complètement différentes. Le premier, car c’est toujours celui qui rappelle les souvenirs, la création… Et d’autres, qui n’ont pas forcément marché mais qui, pour moi ont été les plus importants sur l’univers artistique. Mais globalement, ce sont toujours les projets sur lesquels je travaille tous les jours, ceux que je défends et pour lesquels je me bats.”

Comment s’est passé le confinement ?

“Ah, je ne vais pas vous mentir, c’était… folklore ! 

J’ai eu 50 dates d’annulées, on devait jouer au théâtre Lucernaire, sans parler des dates de tournées, donc environ 60 dates au total… J’ai dû mettre tout le monde en chômage partiel, tout ça en gérant ma vie de famille, c’était assez compliqué. Ça m’a appris beaucoup de choses et surtout sur mes capacités à faire 10 choses en même temps !”

Quel moment vous a le plus marquée en 2020 ?

“Définitivement, le confinement ! D’un coup, tout s’est annulé du jour au lendemain et c’était l’une des premières fois de ma vie que j’ai eu à gérer des choses comme ça et c’était assez dur. Penser à tout annuler, la publicité dans le métro etc …”

Quels sont vos projets pour 2020/2021 ?

“Beaucoup de projets à venir ! Notamment, la reprise de la tournée de mon spectacle “Les petites rapporteuses”. Mais aussi, la préparation de l’exploitation au théâtre du Lucernaire en mai/juin pour ce même spectacle; le développement de la tournée pour ma nouvelle création “Mais n’te promène donc pas toute nue”. Ainsi que la tournée en décembre de mon spectacle pour enfants : “Violette et la mère noël”. Mais aussi, plein d’autres nouvelles créations qui sont en cours, notamment celle d’un nouveau spectacle pour enfants !”  

Un dernier mot pour nos lecteurs ? 

“Tenir bon ! La culture a toujours existé et il y a aucune raison que ça s’arrête.” 

À bientôt pour de nouvelles interviews !
Vous avez aimé ? N’hésitez pas à partager l’article sur Facebook !

You Might Also Like